Contre le chômage, la délocalisation vers la campagne !

Le 29 janvier 2013 Voici maintenant presque deux ans que nos concitoyens sont de plus en plus nombreux à perdre leur emploi ou à se retrouver en situation de « pré-précarité » : des usines ferment sans discontinuer dans les grandes agglomérations et dans les villes de petite et moyenne importance : entre délocalisations et réelles faillites commerciales ou financières, le mouvement semble encore en pleine vie, si je puis m’exprimer ainsi, et ce ne sont pas les remèdes choisis par nos dirigeants pour le tuer qui peuvent être capables de nous donner une confiance inébranlable pour l’avenir. Quand on a la quarantaine ou plus, et que l’on a cru que rien ne changerait jamais, on se retrouve plutôt en situation de panique lorsque l’emploi puis l’indemnité-chômage disparaissent du quotidien. Compter sur la bonté d’un nouveau patron, qui profitera sans doute de votre détresse pour vous faire trimer contre une bouchée de pain, n’est à mon sens pas la meilleure solution si vous ne disposez d’aucune compétence au dessus de la norme et-ou d’un réseau actif. Chercher à se payer sa liberté sans l’aide d’un contre-maitre peut être une solution motivante, je vous explique ! Dans les coins un peu plus reculés

Publié dans Nature & Avenir, Vie en grésigne

Pour l’arrêt du massacre organisé des paysans

Le 24.01.2013 LES MULTINATIONALES SURFENT, LES CAMPAGNES FRANCAISES COULENT … Alors que les grandes multinationales surfent sur les comptes de transferts, les paradis fiscaux et le libre-échange mondialisé, les campagnes françaises se meurrent et je pousse mon coup de gueule ce matin : Bruxelles, le gouvernement français, et les multinationales leurs donneurs d’ordres, viennent d’autoriser le libre-échange entre Maroc et France concernant les produits agricoles. Les règles débiles de l’UE en terme de politique agricole, et la victoire de la mondialisation (grâce à nos comportements de consommation, acceptation tacite des décisions de Bruxelles) ont fait disparaître 160.000 emplois paysans en France durant les dix dernières années, et cela se poursuivra jusqu’au jour où nous n’aurons plus d’offre « régionale », nous n’aurons même plus le choix, tous nos petits producteurs aurons disparu, tout le goût de la France, nos traditions, merde alors ! La seule façon d’éviter d’en arriver là, c’est de changer nos modes de consommation, car le Boss lui, continuera à conduire son bulldozer tant que personne ne viendra remettre en cause son rêve de standardisation mondialisée des consommateurs et des produits  : je n’ai rien contre le Maroc ou la Chine, ce qui me révolte, c’est que ce sont

Publié dans Non classé

Leçon numéro 3 : premier indicateur-prix statique, le point-pivot

a  Principes de base, méthode de calcul, tableur NT Il existe plusieurs « espèces » de pivots. Ce « PP » ou point-pivot représente un niveau médian calculé sur une période antérieure de durée égale à la période « P+1 » sur laquelle il sera valide : au dessus du PP, la tendance de la période étudiée est qualifiée haussière – en dessous, elle est qualifiée baissière. Par exemple, de la veille pour le lendemain (point-pivot journalier, pour l’intraday), de la semaine passée pour la semaine suivante (point-pivot hebdomadaire, pour le swing-trading »), le trader pourra donc qualifier la tendance dès le début de la période P+1. Je travaille avec les modes de calcul définis sur ce lien. Les points « Camarilla » et « De Mark » apportent aussi des informations intéressantes, mais ne seront pas étudiés dans cette formation : après de nombreuses années d’expérience du pivot, la formule « classique » est la plus réaliste à mettre en œuvre et s’avère d’une efficacité largement suffisante et régulière pour satisfaire n’importe quel trader sensé ! Autour du pivot, les calculs nous donnent des niveaux successifs de résistances et de supports, numérotés de 1 à 3 sachant que les dépassements des niveaux « 3 » sont peu fréquents (dans ce cas, il suffit de reprendre la formule

Publié dans Bourse, Trading

Quelques entreprises à destination des investisseurs moyen-long terme

Sélection d’entreprises « gérées sainement » à horizon moyen-long terme En ce début 2013 (nous sommes le 31 décembre au moment où j’écris cet article), il me semblait intéressant de faire le tour des actions françaises : en effet, en ces temps difficiles, l’investisseur de moyen long terme se doit de travailler à une sélection drastique des sociétés à qui il confie son argent. En outre, il doit tenir compte des règles de base d’une gestion saine, à savoir : diversifier les positions, conserver un volant de cash pour les inévitables corrections, et si possible, rechercher un revenu moyen régulier sur l’investissement global. Je vous propose dans cet article un certain nombre d’entreprises, de la grande capitalisation appartenant au CAC40 à la petite capitalisation du compartiment C, susceptibles d’offrir à leurs actionnaires rendement et plus-value sur le long terme. Attention, il ne s’agit pas d’une incitation à acheter ni d’une sélection visant le gain à court terme. Ces titres pourront être travaillés au fil du temps, en gardant une base pour le long terme. Nous aborderons les visions graphiques de ces valeurs tout au long de l’année 2013, pour le moment, la sélection ne tient compte que de critères fondamentaux, qui sont d’ailleurs souvent

Publié dans Bourse, Investissement

Trading : leçon numero 2

Apprendre à regarder le graphique, reconnaître une tendance, apprendre les premiers mots du vocabulaire de base L’apprenti-trader a donc maintenant un compte de démonstration IG GROUP à sa disposition (voir leçon 1). Un spéculateur travaille autant à la vente qu’à l’achat : en bourse, on peut vendre un contrat (ou une action si elle est éligible à la VAD – Vente A Découvert) que l’on ne possède pas dans le but de le racheter moins cher en empochant la différence. En trading, une position VAD est appelée « SHORT« , une position d’achat est appelée « LONG« . Les évolutions des prix des actions, des indices, des matières premières, des devises, sont représentées par des courbes. Le type de graphique qui est utilisé le plus fréquemment est la vision de la courbe en « chandeliers (ou « bougies »)». Qu’est-ce qu’un chandelier ? C’est une représentation simple de l’évolution du prix sur une échelle de temps donnée (on retiendra aujourd’hui les principales unités de temps, soit le chandelier 5mn, 15mn, 1 heure, et journalier) – la couleur du chandelier vous donne le sens de la variation sur la période donnée, et vous voyez en un clin d’œil où sont les plus hauts, plus bas, ouverture et clôture de

Publié dans Bourse, Trading

18 ans, la vie est un océan

JESSICA, 18 ANS, 7 JANVIER 2013 Séquence émotion, la vraie vie … On s’en rappelle tous comme si c’était hier … entre enfant et adulte, c’est le moment béni de l’invincibilité et de l’éternel ! En 1982, année de mes propres 18 ans, je me souviens d’une fulgurante pensée nocturne, oh mon Dieu que le temps file vite : l’An 2000, encore hors de portée, 18 ans plus loin que mes 18 ans, m’avait fait cauchemarder tout éveillé en regardant les étoiles par l’ouverture de mon Velux ! A l’entrée du XXIème siècle, je serai donc, irrémédiablement, un vieux schnock de 36 ans, c’était donc ça la vie qu’on m’avait donnée ? 18 ans de plus et des années-lumières, et une fusée oui, un éclair … à l’aube des 50 balais, je ne fais plus de cauchemars, je monte les marches vers mon paradis : je fais ce que je veux faire alors qu’avant, je privilégiai mes devoirs studieux sans vraiment savoir par quel escalier monter les marches obligatoires ! Un divorce des parents à moins de deux ans, si petite fille … j’ai fait au mieux, je ne suis qu’un homme, je t’aime ! Jessica mon ange, tu n’m’as

Publié dans Chansons d'anniversaires, Musique

La base de la reproduction artistique

La reproduction n’est pas chose aisée lorsque l’on débute. Pour commencer, il est préférable de suivre une démarche analytique du dessin qu’on souhaite réaliser. Il est vrai que, lorsqu’on prend l’habitude, cette façon de faire n’est plus suivie à la lettre. Néanmoins, cela reste dans les bases à connaître et à appliquer pour progresser. Pour illustrer mes propos, je vais prendre pour exemple le rhinocéros de Dürer, qui fut dessiné en 1515. Pour reproduire une œuvre, il est nécessaire d’avoir une bonne vision dans l’espace de l’ensemble du modèle. Pour se faciliter la tâche, mieux vaut délimiter le dessin dans un cadre afin d’avoir un appui spatial. Il faut donc repérer les vides qui structurent la forme à dessiner. Lorsque l’on souhaite dessiner un paysage, un portrait ou un animal, on peut tracer des diagonales, comme je le montre ici, afin de placer correctement le dessin en fonction des traits tracés et du cadre principal. Il est possible d’utiliser, également, la méthode du quadrillage que nous verrons ultérieurement. Ces aides de bases permettent de créer les éléments constitutifs du dessin sous formes géométriques. Ensuite, on affine son dessin en crayonnant les détails avec des crayons HB fins et on gomme tous les traits de

Publié dans Dessin, Reproductions

Le prince Naveen

Mon premier article va porter sur la construction du personnage de Naveen, le bel et charmant prince du dessin animé Disney « la princesse et la grenouille », sous sa forme de batracien !    Il y a une ligne de construction  à suivre lorsque l’on  créer un personnage imaginaire. Première étape : la mise en forme La trame principale est élaborée avec des traits simples de formes arrondies et ovales, il s’agit alors de poser rapidement les parties principales du corps du personnage, de le « croquer » en quelque sorte. Cette partie est primordiale, il faut que les lignes de force soient respectées, que le personnage (animal ou humain) présente une construction physique correcte, que ses membres soient correctement proportionnés. Cette étape, qui parait simple, est en fait une des plus compliquées. Le  personnage ne parait cohérent que s’il semble « réel » et que l’on peut le projeter dans un univers particulier.   Seconde étape : affinage Cela consiste à affiner les traits de construction, la forme du corps apparaît alors plus clairement et les principaux détails ressortent davantage. On place l’ébauche des yeux, de la bouche, du nez…   Troisième étape : Les détails Lors de celle-ci, on dessine tous les détails qui vont permettre au personnage

Publié dans Dessin, Personnages d'animation

La marque et les lois du bridge

Avec l’aide des outils informatiques le tournoi de bridge s’est  mondialisé. Les JO de l’esprit n’existent pas encore mais le bridge a pris de l’avance avec le code international du bridge. L’harmonisation des usages, des conventions et des règles d’arbitrage a été achevée en 2008. http://usf.bridge.free.fr/bridge/loi/index.html Le code International du bridge a été promulgué par la WBF, la fédération internationale du bridge, le 1er juillet 2008. C’est aujourd’hui la bible du bridgeur dans le monde entier. Dans ses 84 pages, vous trouverez toutes les informations relatives aux bonnes pratiques de ce jeu, ainsi qu’un index du vocabulaire propre à ce jeu. Les arbitres agréés par chaque fédération nationale ont pour mission de faire respecter toutes les règles contenues dans ce code international. A la page 69 vous trouverez la marque du bridge moderne. Pour la comprendre il convient d’évoquer les variables en jeu : 1  Le niveau du contrat : Il est partiel, de manche ou de chelem, il peut être « contré » ou « surcontré ». 2  La vulnérabilité : La paire est « vulnérable » ou « non-vulnérable ». 3  La levée : Elle est réalisée, soit dans un contrat à la couleur, à T ou à K, couleurs mineures, à C ou à P, couleurs majeures, ou encore

Tagués avec : , ,
Publié dans Bridge, Initiation au bridge

Classement des joueurs de bridge

L’année du bridgeur commence le 1er juillet et se termine le 30 juin. Les tournois et les compétitions sont tous enregistrés et centralisés par la FFB en France. Au terme de l’exercice chaque bridgeur va recevoir sa lettre de classement : Cette fiche rappelle l’identité du joueur. Elle assure la mise à jour de son classement. Les bons classements dans les tournois sont récompensés par des PE (points d’expertise) et pour les joueurs de hauts niveaux par des PP (points de performance). Chaque année un abattement est appliqué sur le cumul précédent. Les points acquis dans l’année sont ajoutés pour arriver au nouveau classement qui sera pris en compte tout au long de l’année suivante. Le classement du débutant est 4T (4ème série trèfle). Il évolue vers 4K, puis 4C, puis 4P, puis 4Promo. Aux environs de 10000 PE, le classement sera 3ème série T et ainsi de suite jusqu’en 1ère série. Au-delà des 1ères séries, il y a un classement National des meilleurs français, ceux qui assument les matchs internationaux. L’indice de valeur « IV » correspond au niveau du joueur. Le «poids» d’une paire est tout simplement l’addition des 2 IV. Il sera pris en compte dans l’organisation de certains tournois.

Tagués avec : ,
Publié dans Bridge, Initiation au bridge