La nature, elle, ne triche pas !

Le mercredi 24 juillet 2013 LOIN DES DECEPTIONS DU MONDE, JE RESPIRE … C’est de très très loin que je regarde le monde du business citadin évoluer, et chaque année est pire que la précédente ! Quinze ans après, on nous apprend que la plupart  des leaders du Tour de France étaient dopés (EPO non détectable à l’époque, en 1998/99) : on imagine que l’avance technologique des escrocs est toujours effective, puisque dans les années 2000, il en fut de même pour Armstrong et beaucoup d’autres. C’est encore du sport ce truc ? Non, juste un business de plus que je ne regarde plus depuis bien longtemps, où est l’intérêt ? Quel est le message porté de cette épreuve-spectacle qui entraîne ses plus fous participants à la mort (Pantani, vainqueur de 1998, mort en 2004) ? Faites comme nous pour gagner ? En tous cas, les banquiers et les politiques se l’appliquent à eux-mêmes sans sourciller … Les autoroutes gérés par Vinci, ASF etc (3/4 du réseau français) nous enc … profondément, ce n’est pas moi qui le dis mais la cour des comptes. En effet, depuis la privatisation de 2006, les marchands de bouchons ont amorti presque 7 fois

Publié dans Nature & Avenir, Vie en grésigne

Les Rois Fainéants …

21 juin 2013 Opinion d’un paysan au sujet de la démocratie en France en 2013 Bonjour, Alors que les français, dans leur grande majorité, voient leurs conditions matérielles de vie se casser la figure avec l’austérité (ce n’est que le début), une petite partie d’entre-eux (quelques dizaines de milliers depuis 35/40 ans) se servent sur le dos du peuple en magouillant à tout va : l’objectif est bien-sûr de s’enrichir au maximum en travaillant au minimum, ce qui correspond aux objectifs des escrocs ou des hors-la-loi. Citons simplement quelques noms de personnes mises en cause dans ces scandales, et je vais en oublier tellement il y en a :  cliquez ICI pour avoir une liste non exhaustive ! Soupçonnés de travailler en bandes organisées, ce sont les chevaliers de la Démonarchie française : ils coulent le pays avec notre assentiment depuis plus de 40 ans, et les générations 40/50 qui ont pu en profiter « à mort » (trentes glorieuses, puis retraites à 60 et 55 ans) restent sur leurs bases obsolètes du siècle dernier : « Si on assistait pas autant les gens, ils bosseraient ! ». Ce genre de phrase, je l’ai entendu des centaines de fois, pourtant de la bouche de

Publié dans Nature & Avenir, Vie en grésigne

Vivre à la campagne, c’est s’éloigner de la haine

Mardi 16 avril 2013, 13h50 LE PRINTEMPS DE PUYCELSI, A DES ANNEES-LUMIERES DE LA VIE DES FOURMIS Au moment où les médias se font gorge chaude de l’attentat perpétré au marathon de Boston (eux aussi vivent de l’ultra-libéralisme qui profite de tous les traits propres à l’Homme pour faire des bénéfices), je me fais fort de vous apporter un peu de douceur dans ce monde de brutes, ou plutôt, dans un monde où la grande majorité veut le beurre et l’argent du beurre ! Le rangement des êtres humains en différentes classes et différentes cultures, qui, plutôt que de s’enrichir entre elles par l’échange, se tirent dans les pattes, voire souvent en pleine gueule depuis des siècles, ne peut aboutir qu’à ce genre de dommage collatéral … ni le dernier ni le premier, ou inversement, qu’est-ce donc à côté de la guerre de cent ans ou de la renaissance de la nature après un hiver interminable … Pour éviter la peur et le syndrome sécuritaire qu’ « ils » sont bien heureux de nous vendre (à quand la taxe « protection de la personne », ou « sécurité terrorisme » ?), quittez votre béton et sa fourmilière de haine associée, prenez la poudre d’escampette et apprenez

Publié dans Nature & Avenir, Vie en grésigne

Amitié de 47 ans, c’est aussi la nature humaine

Le mardi 9 avril 2013, 13h00 Alors que l’affaire Cahuzac ne fait que confirmer la déroute de notre démonarchie qui s’est vendue à l’ultra-libéralisme après l’arrivée de la rose en 1981, je m’en vais vous parler d’une amitié qui dure depuis 47 ans alors que je n’en comptabilise que 49 ! Au passage, toutes ces affaires malpropres, entre finance et politique, cumulées depuis des décennies, atteignent leur paroxysme au moment même, comble de l’ironie, où la Dame de fer nous a quittés, heureuse d’avoir semé le vent … nous récolterons la tempête, et c’est déjà le cas en Grèce, en Espagne, à Chypre, au Portugal … et pour tant de salariés français qui se bousculent aujourd’hui à Pôle-emploi en réclamant l’impossible (une mauvaise solution que ce Pôle d’incapables pour trouver un emploi, il va falloir créer mes amis, car plus personne ne sera là pour vous donner ne serait-ce que les miettes, à chacun son sort, et qu’il s’en accommode !). Au milieu de la nature qui me sert de logis, un ami va me consacrer deux jours pour m’aider à développer mon blog : je dois créer des documentations pour un salon au mois de mai. Il travaille dans

Publié dans Nature & Avenir, Vie en grésigne

Le merveilleux Pic Epeiche

Le samedi 29 mars 2013 UNE PHOTO ET UNE SEULE, J’AI EU DE LA CHANCE ! Dans cette ambiance toute pourrie, avec Hollande qui boit la tasse et l’ex-Chef qui tombe sous le coup d’une mise-en-examen, il faut savoir tourner le bouton et penser à vivre. Vivre, ce n’est pas regarder les vedettes s’en mettre plein les poches via un écran interposé, vivre, ce n’est pas non plus rêver d’être à la place de ces « people ». Vivre, c’est un minimum de moyens je vous l’accorde, mais c’est surtout être en accord avec les éléments naturels qui vous permettent d’apprécier la vie chaque jour, si toutefois vous êtes heureux. D’ailleurs, vous êtes-vous jamais posé cette question ? Suis-je heureux ? Je me la suis posée pour la première fois il y a 24 ans, nom de d… que le temps passe vite, c’est d’un commun … et bien non, je ne l’étais pas vraiment même si j’avais tout pour moi comme ils disent ces cons-là ! J’ai mis mon diplôme à la poubelle au début des années 90 en quittant Philips à Suresnes, puis en émigrant finalement dans cette forêt en 2007, après maintes aventures, mais qui n’en a pas ???

Publié dans Nature & Avenir, Vie en grésigne

Mieux consommer : pour le plaisir et la santé, pour l’économie et la tradition françaises

19 février 2013 Si certains ont des doutes sur ma façon de penser la société en lisant dans le titre de cet article l’adjectif « françaises », qu’ils se détrompent : je ne suis pas du groupe de citoyens qui surfera sur la vague bleue, celle qui pourrait nous submerger dans quatre ans. Je pense même que je m’enfuirai vers d’autres contrées si la Marine devait reprendre le flambeau presque éteint d’une France bouffée par son bipartisme d’état et sa 5ème République obsolète, par la mondialisation et le carcan règlementaire de l’UE (Union Européenne). Non, ce que je défends n’est pas une France aux français, mais une France qui préserve ses traditions et ses particularités régionales, pour le plus grand plaisir de tous ! Au moment où l’industrie agro-alimentaire nous montre au grand jour de quoi elle est capable (affaire de la viande de cheval dans les plats cuisinés 100% boeuf), c’est le moment pour vous de prendre le virage et de ne plus cautionner CECI (attention, ce lien est à déconseiller aux personnes sensibles et à celles qui doivent passer à table, préférez visionner cette vidéo après le repas). Chaque département, chaque pouce de terrain encore occupé par des agriculteurs à

Publié dans Nature & Avenir, Vie en grésigne

Contre le chômage, la délocalisation vers la campagne !

Le 29 janvier 2013 Voici maintenant presque deux ans que nos concitoyens sont de plus en plus nombreux à perdre leur emploi ou à se retrouver en situation de « pré-précarité » : des usines ferment sans discontinuer dans les grandes agglomérations et dans les villes de petite et moyenne importance : entre délocalisations et réelles faillites commerciales ou financières, le mouvement semble encore en pleine vie, si je puis m’exprimer ainsi, et ce ne sont pas les remèdes choisis par nos dirigeants pour le tuer qui peuvent être capables de nous donner une confiance inébranlable pour l’avenir. Quand on a la quarantaine ou plus, et que l’on a cru que rien ne changerait jamais, on se retrouve plutôt en situation de panique lorsque l’emploi puis l’indemnité-chômage disparaissent du quotidien. Compter sur la bonté d’un nouveau patron, qui profitera sans doute de votre détresse pour vous faire trimer contre une bouchée de pain, n’est à mon sens pas la meilleure solution si vous ne disposez d’aucune compétence au dessus de la norme et-ou d’un réseau actif. Chercher à se payer sa liberté sans l’aide d’un contre-maitre peut être une solution motivante, je vous explique ! Dans les coins un peu plus reculés

Publié dans Nature & Avenir, Vie en grésigne

En campagne, on gagne du temps

Décembre 2012 Ici, point de bouchons, point de perte de temps et d’argent, on profite de la vie ! A la lecture de cette très sérieuse étude, vous vous rendrez mieux compte de ce que coûte, en moyenne, à chaque automobiliste, une heure d’embouteillage, cul à cul, à craquer du fric et du temps en discutant avec son GPS ou son collègue qu’on a hâte de déposer devant sa porte … L’objet de cette rubrique est de promouvoir une vie plus proche de la nature, d’encourager une consommation plus locale et régionale, d’essayer de participer à un ré-équilibrage qui me semble indispensable pour l’avenir de notre qualité de vie à tous. Paris concentre 40% des bouchons, les utilisateurs y laissant 58 heures X 11.70 euros par an … et ce n’est qu’une moyenne ! J’étais commercial en région parisienne à la fin des années 80, 58 heures de bouchons étaient atteintes au bout de 5 à 6 semaines, faites le calcul ! Pour gagner du temps, économiser de l’argent tout en polluant moins, profiter d’un air meilleur et de grands espaces, il suffit de le vouloir et de faire passer le Dieu argent représenté par le salaire mensuel au second

Publié dans Nature & Avenir, Vie en grésigne

Soleil rouge en Grésigne

25 octobre 2012 Lever de soleil hivernal Les lecteurs de NouveauTrader connaissent déjà cette image de la fin octobre dernier, à voir ou à revoir ! Cliquez dans l’image pour l’agrandir !

Publié dans Nature & Avenir, Vie en grésigne