La réalité des marchés

Automne 2012, mon bureau en forêt de Grésigne (Tarn)

 

Deux portables et un ordinateur de bureau doté de deux écrans : une connexion high-tech vers la folie du monde où l’argent navigue à la nano-seconde !

 

Si votre seule cupidité naturelle vous a fait cliquer sur cette rubrique, faites attention à votre argent, le voyant rouge doit être allumé, soyez attentifs ! Si c’est votre curiosité, alors, apprenez un minimum avant de miser comme sur un tapis de casino ou une table de Black Jack !

« La réalité des marchés financiers », c’est le titre que j’ai choisi pour présenter la rubrique bourse, afin qu’il n’y ait aucun doute dans vos têtes si vous n’avez jamais touché au « monstre » et que cela vous tente un jour !

La réalité, c’est que les petits s’y font prendre leur argent et que la grande majorité des gagnants sont les riches, les banques, les professionnels du marché (courtiers, brokers et autres fonds spéculatifs) et leurs réseaux associés d’initiés. Vous jouez donc contre une machine bien huilée par une minorité, une sorte de baleine organisée pour attirer à elle les deniers du menu fretin, ce qui lui permet d’amortir le choc quand elle tombe sur plus grosse qu’elle (la guerre économique : par exemple, le pro français ratisse l’amateur français le matin, mais se fait à son tour pompé par le Boss américain dans l’après-midi). En fait, la bourse, c’est un peu comme dans l’océan, une sorte de chaîne alimentaire où seules quelques exceptions viennent confirmer la règle.

Pour éviter de tomber dans la gueule du loup en quelques semaines ou quelques années, une seule solution : se fier à des règles de gestion strictes, travailler sur les éléments factuels qui sont mis à notre disposition (les comptes et les graphiques pour les investisseurs, et seulement les graphiques pour les spéculateurs à très court terme), tenir compte de son profil et de son état d’humain avec tout ce que cela implique comme effort dans le comportement !

L’objet de cette section est de vous apprendre le minimum, et de partager mon expérience quotidienne sur le sujet. La bourse enseigne la modestie et le réalisme, surtout envers soi-même : celui qui s’en remet à ses sensations et à son ego perd toujours face au monstre qu’est la bourse, elle l’avale sans même y prendre plaisir, c’est son repas habituel. Celui qui est raisonnable, respectueux des règles du métier et de son capital, sera toujours récompensé au bout du compte !

 

 Investissement                  Trading                     Faites-vous plaisir !